2020年06月30日

世界「男女平等ランキング2020」、日本は121位で史上最低 安倍政権が掲げた女性登用進まず


Et puis terminons ce journal en partant au Japon où le gouvernement est sur le point de retarder de dix ans son projet de réserver 30 % des postes de responsabilité aux femmes. À son arrivée au pouvoir, il y a 8 ans, le Premier ministre Shinzo Abe s'était engagé sur le signe des ≪ Womenomics ≫ ; à accroître la part des femmes a des postes de direction et à faciliter l'emploi pour pallier la pénurie de main-d'œuvre. On fait le bilan avec notre correspondant Frédéric Charles.

それではこの時間のニュースを閉めますがその前に日本に向かいましょう。日本では政府がその計画を10年遅らせようとしています。女性に責任あるポストの30%を取っておくという計画です。8年前政権に就いた安倍晋三首相は「ウオマノミックス」という兆候を約束しました。管理ポストへの女性割合を増やしたり、人材不足を緩和するため雇用を容易にするという約束です。フレデリック・シャルル特派員に総括をお願いします。


En 2014, le Premier ministre Shinzo Abe avait invité à Tokyo le gratin féminin de la planète – Christine Lagarde, Caroline Kennedy, Hillary Clinton – sous le signe des ≪ Womenomics ≫. Shinzo Abe avait affirmé sa détermination à créer une société ou ≪ les femmes brillent ≫ en portant à 30% leur part dans les postes de direction en 2020. Christine Lagarde s'était dite convaincue que l'objectif de Shinzo Abe pourrait être atteint, même si des économistes affirmaient déjà que c'est impossible. Les Japonaises sont 60% à quitter leur emploi après leur premier enfant, d'où un taux d'activité largement inférieur aux hommes. L'obstacle majeur pour les femmes est le nombre limité de places dans les garderies. Aujourd'hui, Seiko Hashimoto, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes reconnaît que les Japonaises ne sont que 6% à occuper des fonctions de dirigeantes dans les entreprises. Le Forum économique mondial situe le Japon à la 110e place en termes d’égalité des sexes. Frédéric Charles, Tokyo, RFI.(ce script copié par RFI)(和訳省略)
posted by クリント at 16:48| パリ ☁| Comment(0) | アジア | このブログの読者になる | 更新情報をチェックする
この記事へのコメント
コメントを書く
お名前:

メールアドレス:

ホームページアドレス:

コメント: